Présentation, mode de vie, développement

         Les acridiens appartiennent au sous-ordre des Caelifères. Ils sont usuellement appelés criquets et ils sont considérés comme des insectes ravageurs. En effet, certaines espèces sont connus pour les dégâts qu'elles font sur les cultures. Leur taille varie de 7 mm pour les plus petits à 12 cm, avec une envergure de 23 cm pour les plus grands.

    -Morphologie :   Le corps du criquet est divisé en trois tagmes : la tête, le thorax et l'abdomen.

 

représentation criquet pèlerin ailé

         - La tête du criquet est le premier tagme du corps et elle porte les yeux, la bouche et les antennes .

   La liaison entre la tête et le thorax se fait par l'intermédiaire du cou, région étroite et membraneuse qui n'est pas visible en général.

         - Le thorax est situé entre la tête et l'abdomen; c'est donc le deuxième tagme du corps. Il porte les organes locomoteurs qui sont les ailes et les six pattes, dont les deux pattes postérieures en forme de "Z" qui ont une musculature très développée et qui sont donc adaptée pour le saut. Les ailes ne sont développées que chez l'adulte et elles sont au nombre de quatre. Les ailes antérieures, appelées élytres, sont étroites et rigides : elles ont un rôle de protection et d'équilibrage en vol. Les ailes postérieures sont plus larges, membraneuses et assurent le vol.

    Le thorax est composé de trois segments d'avant en arrière :

                                        - le prothorax, où se situe la première paire de pattes,

                                        - le mésothorax, où se situent la deuxième paire de pattes et la première paire d'ailes (élytres),

                                        - le métathorax, où se situent la troisième paire de pattes et la seconde paire d'ailes.

 

        -L'abdomen correspond à la partie postérieure du corps des insectes donc au troisième tagme. Il contient la plus grande partie des organes : l'appareil digestif, l'appareil respiratoire, l'appsuccession des états biologiques chez le criquet migrateurareil reproducteur et l'appareil circulatoire.

 

     

  -Trois états biologiques :

        - Oeuf (embryonnaire) : Les œufs ont généralement une forme allongée, une couleur blanchâtre ou jaune clair. Leur taille varie en longueur de quelques millimètres à un centimètre environ. Le temps de développement de l'embryon varie beaucoup en fonction des espèces et des conditions d'incubation. Il est de 18 jours à 27°C et de 10 jours à 33°C chez le criquet migrateur. Il dépasse 6 mois chez d'autres espèces en saison sèche et pourrait même durer plus d'un an chez certains acridiens en l'absence de pluies.

     

Succession des états biologiques chez le Criquet migrateur          

           

                - La larve : la larve passe par plusieurs stades au cours de son développement (il y a 4 à 8 stades selon les espèces, le sexe, les conditions de croissance). La durée totale du développement larvaire varie de 18 jours à plus de 8 mois.

Succession des différentes étapes du développement larvaire

                              

            - Imago : le terme d'imago désigne un individu ailé (à ne pas confondre avec le terme d'adulte qui désigne un individu sexuellement mûr).  

 

 

   

                                                                                                                                  Succession des différentes étapes du développement larvaire

(d'après M. Launois, 1978)

    

- Environnement :

            La plupart des milieux herbacés du monde, et même certaines forêts, abritent des criquets. Le nombre d'espèces et leur densité varient énormément selon les endroits, les saisons et les années. En cas de forte augmentation de criquets susceptibles de provoquer de graves dégâts aux cultures, on parle de pullulation (la densité dépasse alors 100 000 individus par hectare).

             Les variations de populations sont souvent dû à des changements de l'environnement du fait des activités humaines. La déforestation, le surpâturage, l'irrigation, l'introduction de nouvelles cultures sont autant d'exemples de changements qui, selon les circonstances, permettent :
  – à un ravageur déclaré de devenir encore plus dangereux,
  – à un acridien non nuisible de devenir un ravageur,
  – ou au contraire à un ravageur de disparaître de l'actualité économique.

    Les criquets se multiplient très rapidement et  la moindre amélioration de leur environnement augmente leurs capacités de reproduction. C'est le cas par exemple, lorsque sous l'effet des pluies, la végétation se développe, favorisant la reproduction de l'insecte et la diminution de sa mortalité. En effet, le criquet étant un insecte phytophage, il a besoin de plantes dans son milieu pour s'alimenter. De plus, la pluie favorise le développement des acridiens : c'est en général pendant la saison des pluies qu'on observe la plus grande augmentation du nombre d'imagos dans les zones de pullulations alors que pendant la saison sèche, le développement des criquets est ralenti voire complètement stoppé.

 

   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site