Diverses utilisations du criquet

  

Dans beaucoup de pays, les criquets sont capturés à l’aide de grands filets ou par d’autres moyens. Ils sont habituellement frits, rôtis ou bouillis et mangés immédiatement ou bien séchés et consommés plus tard. Les criquets sont riches en protéines. Lors d’accroissement des populations acridiennes, on peut trouver des criquets morts en tas sur les étals des marchés des pays affectés.

    Aux Philippines, on dit que des herboristes locaux trempent des criquets dans l’huile de noix de coco, et aidés par des prières psalmodiées en dialecte local ou en latin pidgin, ils appliquent cette huile sur les blessures et les entorses pour faciliter leur guérison.

    Toujours aux Philippines, quelques personnes entreprenantes ont récemment découvert que les criquets ravageurs, qui continuent à dévaster de grandes étendues de canne à sucre et de végétation naturelle à Pampanga et Zambales, peuvent constituer une riche source d’alimentation nutritive additionnelle pour les animaux et les poissons, y compris les coqs de combat.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site